Focus France,  REXpédition

La divine Deauville

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Deauville © Mogo on the Go

Comme tout bon parisien qui se respecte, j’ai fait une escapade estivale à Deauville. On m’avait tant vanté les mérites de cette ville que j’ai décidé de lui donner sa chance.

J’ai embarqué dans un train et en seulement 2 heures, j’étais sur place, à découvrir toute une nouvelle vie de luxe et de paillettes.

Je te raconte.

 

Jour 1 : Sea, casino & sun

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Port de Deauville © Mogo on the Go

J’ai été accueillie à la descente du train par le joli port de Deauville qui m’a mis direct dans un mood balnéaire. Ça tombe bien, j’étais là pour trois choses : la plage, l’hôtel et le casino.

Avant de déposer mes valises, j’ai cherché désespérément un café où prendre un petit-déjeuner pour moins de 20 balles. J’ai échoué. Après avoir payé mon cappuccino et mon croissant le prix d’une hypothèque, j’ai enfin commencé ma découverte de Deauville.

Et quoi de mieux qu’un marché pour découvrir une ville ? Direction la Place Morny – ou Place du Marché. J’ai flâné comme j’aime le faire entre les étalages d’articles dont je n’avais pas besoin. J’ai commencé, dès mon arrivée, à dépenser de l’argent que je n’avais pas. Un bonheur.

J’ai ensuite pris le bus (on en reparlera) pour me rendre à Villers-sur-Mer, à 20min de Deauville. Mais pourquoi donc ? Simplement car je suis radine et que j’ai utilisé un vieil avoir sur Voyage Privé pour payer ce séjour. Je me suis donc rendue au Domaine de Villers, un hôtel spa 4 étoiles plus que sympathique, pour poser mes bagages.

Après m’être installée, j’ai pu profiter de la piscine et du sauna compris dans mon package. Pour quelqu’un qui n’avait pas mis les pieds dans une piscine d’hôtel depuis à peu près 2002, laisse-moi te dire que c’était une expérience remplie d’émotion. J’ai bien évidemment fait la belle dans le sauna (mais pas trop non plus, vu que je résiste environ 2min30 à la chaleur).

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Deauville © Mogo on the Go

J’ai passé ma première journée à Deauville à vivre la vie de star que je mérite. Pour moi, le séjour était déjà parfait. Mais j’ai quand même quitté mon peignoir afin de me pomponner pour la soirée. J’avais – tu t’en doutes – un gros programme.

Première étape : manger un burger végétarien bien sale. J’ai testé celui de la Cantine de Deauville, que je recommande grandement. Ce bon repas m’a chauffé pour le reste de ma nuit. Prochaine destination : le casino.

Le Casino de Deauville fait partie du groupe Barrière et a été construit en 1912. À l’intérieur, j’ai eu l’impression d’être une princesse, entre les lustres en cristal et les dorures au plafond. L’établissement possède également un théâtre, un cinéma, plusieurs restaurants ou boites de nuit… Personnellement, je me suis surtout concentrée sur les 300 machines à sous.

Sans vouloir me vanter : oui, j’ai gagné. Exactement 21 euros, que j’ai ensuite dépensé pour payer deux verres. Ce soir, j’ai compris qu’en plus d’être une vraie pigeonne, je souffrais sans doute aussi d’une prédisposition à l’addiction.

Le conte de fées s’est stoppé net quand il a fallu trouver un moyen de rentrer à l’hôtel (à 20min de voiture, on rappelle). Naïfs, nous comptions sur Uber. C’était oublier que nous étions en Normandie, dans une ville de 300 habitants. Évidemment, aucune voiture n’était disponible.

Nous avons néanmoins fini par avoir un taxi qu’il a fallu partager avec un autre client – bien éméché – du casino. Un plaisir. Pendant le trajet, je pensais très fort à ma nouvelle vie de pro du Blackjack pour faire passer le temps plus vite.

Heureusement, les 20min se sont terminées et nous avons pu rentrer dormir pour nous remettre de toutes ces émotions.

 

Jour 2 : Petit mais mignon

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Dupont avec un Thé © Mogo on the Go

Déjà le jour des adieux pour ce court – mais intense – séjour. Après avoir dit au revoir à l’hôtel, je me suis dirigé vers l’arrêt pour prendre une dernière fois le bus, direction Deauville.

Sauf que les bus sont parfois capricieux dans les petites villes. J’ai donc attendu 1h qu’il passe avant de me décider à appeler un Uber (que j’ai attendu également, puisque – rappelons-le – Uber n’est pas la spécialité locale).

Heureusement, pour me consoler, j’ai pu déguster un brunch (je reste parisienne) au restaurant tout mignon Dupont avec un Thé. Un petit-déjeuner plus que complet à un prix étrangement abordable (pour un brunch et pour Deauville) : de quoi oublier tous mes soucis.

Je me suis ensuite laissé tenter par une balade sur la plage, réputée pour ses parasols rayés de toutes les couleurs et sa Promenade des Planches. J’ai pu découvrir les fameuses cabines aux noms de célébrités ayant participé au Festival du Film Américain – fierté de la région.

Je me suis assise sur cette plage et j’ai profité du doux vent de Normandie et du bruit des vagues (c’est faux, c’est la Manche). Puis, je me suis rappelée que je n’aimais pas le sable et j’ai vite repris mon chemin vers des horizons moins poisseux.

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Trouville © Mogo on the Go

Avant de prendre le train, je suis passée de l’autre côté du Pont des Belges pour faire la connaissance de Trouville. Sur la rive droite de la Touques, la ville s’érige du haut de ses 4000 habitants pour faire face à sa jumelle plus célèbre.

Trouville, c’est une petite ville de charme, ambiance village de pêcheurs, aux rues remplies de couleurs, qui n’a rien à envier à Deauville. Elle possède aussi sa plage, son casino ainsi que son port. Je l’ai peu visitée, trop fatiguée par ce week-end de folie pour pouvoir faire autre chose que de siroter un dernier diabolo grenadine en terrasse avant le départ.

Au final, j’aurais compris que deux jours sont amplement suffisants pour découvrir la beauté de Deauville et avoir un bel aperçu de celle de Trouville. Un voyage rapide, mais bien rempli.

 

Deauville te plaira si…

 

Tu es riche, de droite, ou riche et de droite

 

Tu aimes un peu la mer mais pas assez pour te baigner dans l’eau à 10°

 

Tu aimes flâner dans des villages de charme

 

Tu aimes dépenser ta thune dans des boutiques de charme

 

Tu es parisien

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
© Mogo on the Go

Le saviez-vous ? Version Deauville

 

  • Deauville est surnommée « 21ème arrondissement de Paris »
  • En 2015, un émir de Dubaï a acheté un pur-sang aux enchères pour 2 millions d’euros
  • Coco Chanel aurait été inspirée par le sable mouillé de Deauville pour son beige iconique.

 

En conclusion, je conseille aux parisiens d’aller passer une journée à Deauville. À vrai dire, je conseille à tout le monde d’aller découvrir la ville, ne serait-ce que pour prendre conscience de cette atmosphère de luxe estival, tellement unique.

Pour ceux qui chassent la mer ou les sous, Deauville fait partie des destinations françaises incontournables.

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.