Voyage vie

Le saviez-vous ? Airbnb

mogoonthego mogo on the go blog voyage airbnb
Photo by Adrian Schwarz on Unsplash

Créée en 2008, Airbnb est une plateforme de location de logements entre particuliers (du moins, c’est ce que dit Wikipédia). En vérité, Airbnb est passée très rapidement de simple start-up en véritable acteur révolutionnaire du tourisme.

Pourtant, il y a encore tant de choses à apprendre sur Airbnb. Je te propose aujourd’hui de découvrir une liste d’infos plus ou moins utiles sur l’entreprise.

 

Airbnb est insolite

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Photo by Kyle Glenn on Unsplash

Tu as sans doute déjà entendu parler de logements insolites sur Airbnb. Mais as-tu vraiment une idée du genre d’annonces qu’on peut trouver, en cherchant bien ?

Commençons par quelques opérations marketing de qualité. En 2019 par exemple, la célèbre poupée Barbie a mis à disposition sa maison à Malibu. Au programme : leçon d’escrime, cours de cuisine, relooking…

Pour la sortie du film Downton Abbey, il était aussi possible de dormir dans l’une des 300 chambres du Château Highclere pour 170 € la nuit, dîner et cocktail compris. En 2017, pour le lancement de la LEGO House au Danemark, c’était dans une maison fabriquée en LEGO qu’il était possible de séjourner.

À Paris, ce sont les Catacombes qui ont ouvert leurs portes aux curieux en leur offrant une nuit terrifiante pour Halloween. Une nuit 20 mètres sous terre, avec dîner aux chandelles et visite privée. En échange, l’entreprise Airbnb participait au financement des travaux de rénovation des Catacombes.

Les particuliers aussi peuvent voir les choses en grand. Comme le Maharajah Padmanabh Singh, qui loue sur Airbnb la Suite Gudliya, au cœur du City Palace de Jaipur. La suite offre piscine privée et salle de bain de luxe. Elle a accueilli le Prince Charles, Bill Clinton ou encore Jackie Kennedy. Elle est louable pour la modique somme de 1000$ la nuit.

Sur Airbnb, il est également possible de louer une île privée au Belize (455€) ou un ranch à Morongo Valley aux États-Unis (133€). Peut-être préféreras-tu dormir dans un igloo du sud de la France (130€) ou même dans une maison de hobbit aux États-Unis (184€) ?

Certaines annonces sont moins sexy que d’autres. Au Royaume-Uni, une femme a loué la banquette arrière de sa voiture, pour 8 £ la nuit, avec matelas gonflable, coussins et sac isotherme. Le grand luxe.

 

Airbnb fait du bénévolat

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Photo by henrique setim on Unsplash

Au fil des années, Airbnb a acquis une renommée suffisante pour devenir philanthrope. Plusieurs fois, la plateforme s’est associée à des ONG pour des opérations à but caritatif.

En janvier 2020, un concours est lancé par Airbnb et l’ONG Wonder Grottole. Le but est de remédier à la dépopulation de certaines régions d’Italie, notamment le petit village de Grottole.

Avec ses 300 habitants et ses 600 maisons vides, le village avait besoin d’un coup de pouce pour relancer son économie. Airbnb est venu à la rescousse et a recruté 3 voyageurs pour partir à Grottole, tous frais payés, et devenir hôtes pendant 3 mois. On a connu plus éprouvant, comme bénévolat.

Comme par exemple le projet Antarctic Sabbatical, lancé en novembre 2019 par Airbnb et l’ONG Ocean Conservancy. La mission ? Partir en Antarctique pendant un mois, accompagné de scientifiques, pour analyser des échantillons et découvrir s’il existe des micro-plastiques sur le continent.

Pour partir, aucune qualification n’était demandée. Il suffisait d’avoir plus de 18 ans et d’être disponible pendant un mois pour suivre une formation au Chili avant de s’envoler pour l’Antarctique.

Dans un autre genre, Airbnb s’est associé à l’ONG Bahamas National Trust à la suite de l’ouragan Dorian pour aider à la restauration de l’archipel. Là encore, Airbnb cherchait 2 volontaires pour partir tous frais payés, cette fois-ci au Bahamas, afin d’aider à restaurer les îles d’Andros, Exumas et Eleuthera après la catastrophe naturelle.

Si l’entreprise Airbnb se montre si généreuse, serait-ce pour camoufler quelques relations tumultueuses – comme par exemple avec Paris ?

 

Paris n’aime pas Airbnb

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Photo by Soroush Karimi on Unsplash

Depuis 2008, Airbnb a réussi à s’installer dans – à peu près – le monde entier. Parmi les villes comptant le plus de logements en location : Londres, New York, Shangaï, Pékin, Rome… Et Paris. La capitale compte 34 000 annonces Airbnb à elle seule.

En effet, Airbnb a récolté plus de 58 000 millions d’euros de taxes de séjour en France en 2019. Ces taxes correspondent à 5% maximum du prix de la nuit et sont reversées aux villes d’accueil. On pourrait donc penser que les collectivités locales seraient contentes de ce boost dans l’économie. Mais que nenni.

En effet, les locations saisonnières rapportent beaucoup plus aux propriétaires que les locations longue durée. C’est la raison pour laquelle de nombreux logement sont retirés du parc locatif pour servir au tourisme.

Le résultat ? L’augmentation des loyers et l’absence de logements pour les résidents. Paris dénonce par exemple la perte de 20 000 logements au profit des locations Airbnb. En mars 2019, on considérait que 17% des logements parisiens étaient inoccupés.

C’est sans doute la raison pour laquelle la ville de Paris a décidé d’assigner en justice Airbnb en février 2019. La capitale l’accuse de la mise en ligne de 1000 annonces illégales, correspondant chacune à une amende potentielle de 12 500 €. Au total, ce procès pourrait coûter 12,5 millions d’euros à la plateforme.

En effet, un appartement loué sur Airbnb doit être enregistré et ne pas dépasser 120 nuitées par an. Pourtant, de nombreuses personnes louent leur logement à l’année. Pour Paris,  ces locations dénaturent les quartiers et sont responsables de la crise du logement.

Mais les disputes avec la capitale ne sont pas les seuls problèmes d’Airbnb. Parfois, c’est le logement lui-même qui réserve de mauvaises surprises.

 

Airbnb aime les faits divers

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage
Photo by Kristaps Grundsteins on Unsplash

Il existe de nombreuses anecdotes de personnes ayant eu des surprises dans leur Airbnb. Il arrive que celle-ci soit plutôt mauvaise, pour le loueur comme pour l’hôte.

En mars 2014 à New York, Ari Teman a eu la bonne idée de louer son appartement sur Airbnb. Mauvaise pioche : son locataire a décidé d’organiser une orgie pendant son séjour. Car oui, ce sont des choses qui peuvent arriver dans un Airbnb.

Au final, le propriétaire s’est retrouvé avec 87 000$ de dommages. Pire encore : Ari a été viré de son logement suite aux plaintes de ses voisins.

Du côté des locataires non plus, le séjour n’est pas toujours tout rose. À Toronto, un couple d’anglais a eu la mauvaise surprise de découvrir une caméra dans le réveil de leur location Airbnb. Une enquête de police a été lancée.

Dans la campagne aux alentours de Barcelone, en Espagne, une famille a connu le séjour le plus incroyable de leur vie. Après leur avoir remis les clés de la location, le propriétaire s’est empressé de partir pour une soi-disant randonnée dans les montagnes.

Quelle ne fût pas la surprise du père de famille de voir apparaître un homme cagoulé et armé d’un fusil d’assaut à son réveil. Des policiers catalans sont arrivés rapidement sur les lieux pour fouiller la maison, à la recherche du propriétaire. Ce dernier s’est révélé être le chef d’un réseau néonazi négationniste, accusé d’apologie de l’Holocauste.

Finalement, le propriétaire a été retrouvé et renvoyé en prison. Quant à l’annonce Airbnb, elle a été bien sûr retirée du site. Tout est bien qui finit bien.

 

mogoonthego mogo on the go blog voyage airbnb
Photo by Kelcie Papp on Unsplash

Airbnb est, quoi qu’on en pense, une entreprise surprenante. La plateforme, ancienne start-up, a réussi à imposer un nouveau mode d’hébergement en voyage, à la rencontre entre l’hôtel et la chambre d’hôtes.

Mais comme nous le prouve cet article, nous sommes loin de tout savoir de l’empire qu’est Airbnb. J’espère que ces informations auront pu te surprendre et t’en apprendre plus sur cette entreprise.

 

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.